Tarifs

Les tarifs proposés pour les formules “Perso” et “Duo” sont dégressifs en fonction du nombre de séances prises.
De plus vous bénéficiez d’un crédit d’impôt lié aux services à la personne.
Vous n’êtes pas encore certain de vouloir vous engager ?
Je vous propose une séance d’essai gratuite de 1H.
Vous n’avez plus d’excuses pour ne pas vous lancer !

Perso Perso*
(avec crédit d'impôt)
Duo Duo*
(avec crédit d'impôt)
1 SÉANCE 45€ 22,50€ 80€ 40€
5 SÉANCES
(-5%)
214€
(soit 42,80€/séance)
107€
(soit 21,40€/séance)
375€
(soit 37,50€/séance)
187,50€
(soit 18,75€/séance)
10 SÉANCES
(-10%)
405€
(soit 40,50€/séance)
202,50€
(soit 20,25€/séance)
700€
(soit 35€/séance)
350€
(soit 17,50€/séance)
15 SÉANCES
(-15%)
574,00€
(soit 38.26€/séance)
287€
(soit 19,13€/séance)
975€
(soit 32,50€/séance)
487,50€
(soit 16,25€)
  1. Qu’est ce que les services à la personne ?
    Les services à la personne ce sont 26 activités (comme les cours de sport), exercées à domicile, qui facilitent la vie quotidienne des familles et l’accompagnement des enfants en bas âge, des personnes fragiles, âgées ou handicapées.
  2. Quels sont les avantages des services à la personne ?
    Un des avantages des services à la personne est le crédit d’impôt. Celui-ci est égal a 50% des dépenses engagées pour le paiement de service à la personne et dans une limite de 12 000€ par an, majoré de 1500€ par enfant à charge et/ou par membre du foyer fiscal âgé de plus de 65 ans dans la limite de 15 000€. Le plafond est d’office fixé à 15 000€ si il s’agit de la première année d’imposition du client. En cas de majoration, la limite est fixée à 18 000. Le plafond annuel peut aller jusqu’à 20 000€ par an dans certains cas : majoration pour enfants à charge, personnes âgées, parents d’enfant handicapé. Le crédit d’impôt est déduit du montant de l’impôt dû. Si le crédit d’impôt est supérieur au montant de votre impôt sur le revenu, vous êtes remboursé du surplus ou de la totalité (si vous êtes non imposable) par les services fiscaux.

     

  3. A qui sont-ils destinés ?
    Aux contribuables fiscalement domiciliés en France pour leur dépense d’aide à domicile dans leur résidence principale ou secondaire et/ou pour les dépenses d’aide à domicile de leurs ascendants.
  4. Comment en bénéficier ?
    Une attestation fiscale vous sera délivrée avant le 31 janvier de l’année N+1 en application de l’article L.7232-1-1 du code du travail afin de bénéficier de l’avantage fiscal mentionné ci-dessus au titre de l’année N.